Olivier Langlois - La boutique

Décaféinés

Zoom

La première décaféination remonte au début du XXème siècle. Depuis cette date, de nombreux procédés ont été testés (sublimation, haute fréquence, ultrasons) mais à ce jour, seuls 3 procédés ont été concluants :

  • Le plus ancien est la décaféination avec solvant utilisé depuis les années 1950;
  • Ensuite est apparu le procédé naturel à l’eau
  • Maintenant nous utilison la décaféination naturelle au gaz carbonique.

Nous commercialisons le décaféiné avec solvant et le décaféiné sans solvant au gaz carbonique (CO²)

Méthode avec solvant
Méthode sans solvant
(au CO²)
Le café vert est gonflé avec de l’eau et de la vapeur. La caféine se trouve libérée en injectant un solvant (chlorure de méthylène) et à chaque extraction, on rejette le solvant qui a absorbé la caféine. Après plusieurs passages, on nettoie le café avec de la vapeur puis on le sèche dans un courant d’air chaud pour qu’il retrouve un taux d’humidité conforme à la législation.
La teneur en caféine restante après cette méthode ne dépasse pas 0,05%.
Méthode la moins couteuse des deux.
Le café est soumis à un jet de vapeur d’eau pour gonfler le grain. Ensuite, il est introduit dans un réservoir résistant à une pression de 250 bars.  Le gaz carbonique (CO²) est pulvérisé à travers les grains de café se chargeant de nombreux composants y compris la caféine. Le CO² est régénéré par un passage sur du carbone et l’opération est répétée plusieurs fois en fonction du taux de caféine contenu dans le café vert. Enfin le café est séché dans un courant d’air chaud.

Le décaféiné sans solvant connaît un grand succès auprès des consommateurs car la qualité organoleptique du café reste parfaite alors que l’autre méthode, même avec un très faible taux résiduel de solvant (moins de 0,001%), laisse un très léger goût phénolé à la tasse.

Panier :
Quantité (0)
Prix HT (0,00)